Pôle combustible de substitution

Pôle combustible de substitution


Limiter l’utilisation des ressources naturelles comme le charbon, le gaz ou le coke de pétrole par la production d’énergies alternatives formulées à partir de déchets

Ce combustible sous forme solide (CSS) ou liquide (CLS) est fabriqué à partir de matières à fort potentiel énergétique et doit répondre à des exigences techniques très spécifiques afin de respecter un cahier des charges précis.

Destiné aux cimenteries, ce combustible est injecté dans les fours. Les cendres résiduelles sont incorporées dans la matière en fusion pour former le clinker, composant principal du ciment. Contrairement à l’incinération, ce procédé ne génère aucun déchet ultime.

L’industrie cimentière française fait un usage croissant de déchets comme combustibles alternatifs remplaçant les énergies fossiles. Avec un taux de substitution de 44% en combustible de substitution, l’objectif des cimentiers est d’atteindre un taux de 50% à l’horizon 2025.

Ceci valide les efforts et les investissements que nous avons entrepris depuis 10 ans pour promouvoir ce combustible alternatif.

Contribuer à préserver nos ressources naturels


Transformer un déchet afin qu’il devienne un combustible